>
Home Investing In africaNumériqueTIC Julien Barbier : « Permettre à plus de 500 000 jeunes africains d’accéder à une éducation de haut niveau d’ici 2030 »

Julien Barbier : « Permettre à plus de 500 000 jeunes africains d’accéder à une éducation de haut niveau d’ici 2030 »

Pour donner corps à son projet d’expansion sur le florissant marché africain de la formation, Holberton a annoncé le 15 avril 2021 avoir opéré une nouvelle levée de fonds de 20 millions de dollars US. Son P-DG et Co-fondateur, Julien Barbier, présente les ressorts et les registres de ce développement.

by La Rédaction

Julien Barbier : «Permettre à plus de 500000 jeunes africains d'accéder à une éducation de haut niveau d'ici 2030» Julien Barbier. Crédit Photo : Challenges
Partager ce contenu

Quels sont les pays ciblés en priorité sur le marché africain ?

L’Afrique dans son ensemble, est un continent sur lequel nous souhaitons investir durablement. Nous sommes déjà présents au Maghreb, notamment en Tunisie, une région dans laquelle nous allons renforcer notre présence grâce à nos partenaires locaux. Il en est de même pour l’Afrique de l’Ouest, où nous avons également des partenaires au Nigéria et au Ghana. Pour les autres régions, tel que l’Afrique de l’Est, nous avons des partenariats à l’étude au Kenya, en Éthiopie et en Ouganda. D’autres pays comme l’Afrique du Sud et la Tanzanie ont également notre intérêt.

Quels sont les types de clients que vous ciblez pour développer votre activité ?

Tous les clients d’Holberton sont considérés comme nos partenaires, car ce sont eux qui forment les jeunes grâce à nos solutions. Nos clients et prospects sont essentiellement des universités, des agences de placement, et même des gouvernements. Ils ont des attentes et des besoins différents que nous devons prendre en compte dans le cadre de notre développement. En effet, les universités et les écoles ont besoin de nos outils automatiques de corrections et de nos projets auto-corrigés qui s’ajoutent naturellement à leurs cours traditionnels.

A LIRE :  Informatique : Holberton à l’assaut du florissant marché africain de la formation

Pour les agences de placement, grâce à notre “OS of Education”, elles peuvent créer leurs propres programmes sur mesure pour former plus de personnes et les placer en entreprise. Et concernant les gouvernements, ils sont davantage tournés vers l’ouverture d’établissement de formation type Holberton School. Ils ont pour objectifs à travers ces écoles de développer leurs économies locales grâce à une main d’œuvre qualifiée qui va constituer la future communauté Tech locale et les nouveaux créateurs de startups qui vont contribuer à augmenter l’attractivité du pays auprès des investisseurs étrangers.

Quels sont vos objectifs en termes de jeunes formés par vos partenaires grâce à vos solutions ?

Holberton a pour ambition d’être présent dans toutes les régions de l’Afrique car nos solutions peuvent être proposées à tous les jeunes du continent, qu’ils soient Anglophones, Lusophones ou Francophones. Notre objectif à long terme est de permettre à plus de 500 000 jeunes d’accéder à une éducation de haut niveau d’ici 2030. Que ce soit directement via notre réseau d’écoles Holberton School, ou indirectement, via des établissements d’enseignement et des centres de formation partenaires.

Quel est votre calendrier en termes d’investissement pour développer vos projets en Afrique ?

Nous avons démarré le développement de nos activités sur le continent en 2019 avec l’ouverture d’une école en Tunisie, Holberton School Tunis. Depuis nous étendons notre rayonnement en marque blanche ou grâce à nos offres spécifiques au Maroc et à Madagascar. Nous allons poursuivre notre ancrage local, notamment en Afrique de l’Ouest et développer nos activités en Côte d’Ivoire, au Nigéria et au Ghana d’ici la fin d’année 2021. Bien d’autres suivront dans les prochaines années car nous sommes convaincus que le continent africain regorge de talents, et nous sommes fiers de pouvoir participer à son essor économique.

RECOMMANDES POUR VOUS