>
Home Investing In africaFinance Financement : CDC Group prévoit un milliard USD d’investissement en Afrique en 2021

Financement : CDC Group prévoit un milliard USD d’investissement en Afrique en 2021

Le Groupe Britannique entend se mobiliser particulièrement pour les investissements liés aux technologies et au climat, et a déjà dans son viseur quelques pays africains.

by Serge D. Bontsebe

Published: Last Updated on
Partager ce contenu

Selon Bloomberg, le groupe financier américain spécialisé dans les services aux professionnels des marchés financiers et dans l’information économique et financière, le groupe financier britannique CDC Group projette d’investir un milliard de dollars Us en Afrique en 2021.

Selon le CEO du groupe, Nick O’Donohoe, l’ambition de CDC Group en Afrique est de rester l’un des grands investisseurs sur le continent, en lui consacrant au moins les mêmes niveaux d’engagements et de décaissements qu’en 2020. Selon Nick O’Donohoe, CDC Groupe a investi plus de 3,7 milliards de dollars en Afrique au cours des trois dernières années.

Selon le dirigeant de CDC Group, deux secteurs seront particulièrement visés : les projets d’investissement liés aux technologies, et ceux liés à la lutte contre le climat. En plus de ces deux secteurs, Nick O’Donohoe assure que le groupe qu’il dirige entend continuer de préserver et même de conforter son rang de grand investissement dans les infrastructures en Afrique. En 2018 par exemple, et selon le classement de Jeune Afrique, quelques-unes des opérations du groupe sur le continent figuraient en tête de liste des 50 premières opérations d’investissement sur le continent. Seul ou avec d’autres investisseurs, le groupe s’était en effet engagé dans les télécommunications (Liquid Telecom), ou encore dans l’énergie (Malindi Solar Group), entre autres.

A LIRE :  Sénégal : Baobab+ investira 2,3 millions de dollars pour alimenter les ménages en kits solaires en 2021

Objectifs de développement durable

Pour cette année, quelques pays sont déjà dans le viseur du groupe financier britannique selon Bloomberg : l’Egypte, l’Ethiopie, le Kenya et le Nigeria.

En Ethiopie (100 millions d’habitants), le CEO de CDC Group a annoncé avoir conclu un partenariat avec Vodafone Group Plc et Sumitomo Group pour soumissionner pour une licence de téléphonie mobile dans le pays, dans le cadre de la privatisation partielle du pays de l’économie éthiopienne.

Les secteurs dans lesquels il a déjà prévu de s’investir en particulier ont manifestement été choisis en adéquation avec les grandes orientations internationales en matière d’investissement, notamment en Afrique. Dans la dernière édition de leur rapport annuel conjoint sur les politiques de développement en Afrique («Dynamiques du développement en Afrique 2021 : transformation digitale et qualité de l’emploi»), l’Union africaine (UA) et le Centre de Développement de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) ont identifié le secteur numérique comme le principal levier (en plus de l’intégration régional), sur lequel le continent africain et ses partenaires internationaux devraient s’appuyer pour relancer sa machine économique et réaliser son potentiel.

A LIRE :  L’Afrique représentera 3℅ des connexions mondiales 5G en 2025

D’autre part, la Conférence des Nations unies sur le Commerce et le Développement (Cnuced) promeut depuis 2019 (rapport 2019 sur l’investissement dans le monde), et ce en particulier pour les Zones économiques spéciales, des investissements qui tiennent compte, entre autres, des défis de la

RECOMMANDES POUR VOUS

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités
INVESTORS4AFRICA
Overlay Image